spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

25-09-1999 rivière souterraine de St Christophe

https://www.facebook.com/CRAD37

25-09-1999 rivière souterraine de St Christophe

TPST: 4 heures /

Roro – J’en Pète – Dauby – Chbonx

A bien y réfléchir, cela faisait 5 ans que nous n’avions pas pu descendre dans cette rivière souterraine des Deux Sèvres. L’explication est simple : il y a cinq ans, l’entrée de la cavité se limitait à la résurgence. Il fallait alors pas mal de conditions pour tenté de passer le passage bas (notre photo). Tout d’abord, il faut vider la réserve d’eau de l’ancien lavoir (durant 2 heures), espérer que le débit de la rivière soit très faible et avancer droit devant, sans pouvoir regarder où on va durant 30 m. Bref, à moins d’un coup de chance de la météo, et l’inconscience de quelques spéléos, on peut passer. Cette année, nous sommes passé par la nouvelle entrée artificielle, qui donne directement dans la rivière.

Le puits d’accès est constitué de buses en béton posées les unes sur les autres, sur environ 7 m. Le parcours dans la rivière est aisé, sans difficulté.
On trouve des cristaux de gypse, ainsi que de la calcite, bien évidemment.
Quand on est descendu le temps n’était pas particulièrement au beau. Quand nous avons fait demi tour pour sortir, Groro a fait remarquer aux spéléos présents que la couleur de l’eau est devenu très sombre et dégueulasse. A cela, Chbonx l’expliquait par le simple fait que Dauby était devant nous. Mais pourquoi Dauby trouvait donc bizarre d’avoir de l’eau jusqu’au genou, alors qu’à l’aller les bottes prenaient pas l’eau? A la base du puits, c’était le déluge… et la crue était bien là.

 

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1520

11-09-1999 La Léoune

https://www.facebook.com/CRAD37

11-09-1999 La Léoune

TPST: 3,5 heures /

Roro et JP

Pour nous, il s’agissait de trouver le passage qui donne dans les grands volumes. C’est donc sans réserve de carbure, ni bouffe, ni eau, que nous abordions une nouvelle fois ce gouffre. Le but avoué, c’est fois ci, était la pose de broches d’ancrage à sceller en partie basse du puits forcé de l’entrée. N’en déplaise à certains, mais nous avons pensé que s’agissant d’une grande classique lotoise, il se devait d’y avoir un équipement de puits quasiment irréprochable. Ceci étant, nous avons donc percé puis, tenté de sceller les “RING” dans leurs réservations. Nous en tirons une règle de sécurité importante : ÉVITER D’EXPOSER LA RÉSINE DE SCELLEMENT AUX CHALEURS DE L’ÉTÉ (T>35°C), ça vous évitera de trouver au bout de votre pistolet d’injection, une pâte quasi liquide, et un durcisseur déjà dur. Nous avons quand même visiter l’aval de la cavité : c’est quelque peu boueux…

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1518

21-08-1999 La Léoune et init dans la grotte des Combes

https://www.facebook.com/CRAD37

21-08-1999 La Léoune et init dans la grotte des Combes

TPST: 4 h 30 + 2 h 00 /

Domi – Charlotte – Groro – J’en Pète

Samedi 21 août : La Léoune – J’en Pète et Groro
Ojectif : Trouver l’entrée. Ce fut fait assez rapidement (c’est étonnant, mais c’est comme ça). Après un équipement de pro (…), du P40, nous sommes partis éprouvés nos appareils photo dans la 1ère grande salle de La Léoune. Après 2 heures passées à prendre la salle en photo, le brouillard s’empare de la salle : séquence pliage du matos. Groro a visité rapidement le réseau amont, qui sera vraisemblablement notre nouveau terrain de jeu pour ce second semestre 99.
TPST : 4 h 30
Dimanche 22 août : Initiation dans la grotte des Combes
Ce fut les premiers pas et les premiers contacts avec du vrai matériel spéléo pour Charlotte. Pour Domi et le reste de l’équipe; une redécouverte d’un trou déjà visité, il y a au moins 6 ans. Nous en avons profité pour y faire quelques clichés.
TPST : 2 h 00

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1516

14-07-1999 Initiation spéléo

https://www.facebook.com/CRAD37

14-07-1999 Initiation spéléo

TPST: tout plein /

Roro – J’en Pète / Extérieurs (Groupe EEDF Lochois – branche “aînés”)

Mercredi 14 juillet :
Fête nationale, mais aussi visite de La Barelle, aven célèbre et remarquable du causse Méjean. Bien qu’un peu long au démarrage, la fine équipe a progressé sans encombre dans cet aven. Nous nous sommes arrêtés à la base du 2ème puits et nous avons profité du paysage. La prise de contact avec une vraie cavité de spéléo s’est très vite faite, même certains (ou certaines) ont piétiné à volonté, un pauvre piaf (?) tombé là par hasard. Le 2ème puits a failli être arrosé, Kevin l’a bien senti. Aucun soucis du côté des filles, qui ont été au même niveau que leurs coéquipiers.
TPST = 4 h 30
Jeudi 15 juillet :

         

Appros pour certains à la grande ville (Millau). Pour Groro, Kevin et Denis ce fut le repérage des cavités de l’après midi (Poujol et Sourgette). Malgré les courses reposante de la très grande matinée, Claire, Annelise et Géraldine se sont reposées au gîte tandis que le reste de l’équipe découvrait deux autres cavités caussenardes. La grotte de Poujol se résume à deux grandes salle comportant un plafond de fistuleuses et quelques draperies encore blanches. Sourgette est une résurgence qui se trouve au niveau du lit de la Jonte, au pied du causse noir. Ce sont deux petites courses d’initiation aux passages tranquilles et sympathiques.
TPST = 2 h 00 repérage (Roro, Denis et Kevin) , 2 h 00
Roro, J’en Pète, Kevin, Alex, Denis.
Vendredi 16 juillet :
Repos pour les initiés et repérage pour les monos. On a fait l’aven des Avens et c’est tout, puis on a tenté de repérer Rocoplan et Crapounet du côté de Banicous : Les trous se sont apparamment cachés sous terre pour ne pas qu’on les repère. Nos documentations datent d’avant un bon nombre de plantations de forêt, sans systèmpe GPS, les localisation sont quasiment impossibles.
TPST = 2 h 00
Samedi 17 juillet :
DEVES et la perte des Hérans pour la fine équipe; c’est facile et en plus il y a des charognes en bas des puits. Il était temps que cela se termine; les recharges de carbure étaient à sec.
TPST = 3 h 00 + 2 h 30
Dimanche 18 juillet :
Voiture pour les monos, nos routes se séparent vers des horizons différents.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1514

10-07-1999 La Pucelle

https://www.facebook.com/CRAD37

10-07-1999 La Pucelle

TPST: 2 h 00 /

Roro – J’en Pète – Domi – Charlotte – Dauby – Nicolas – Alexandre (si jeunes et déjà atteints du virus CRAD)

Samedi 10 juillet :
Rien === cause mariage (et fatigue le soir…)
Dimanche 11 juillet :

Visite et découverte humide pour nos spéléos en herbe. Pour les passages aquatiques, les trois petits étaient sur nos épaules. Motivés comme jamais, ces nouveaux spéléos des temps modernes ne se sont pas fait peur. Ce milieu hostile n’est pour eux qu’un nouveau terrain de jeu, qui semble être sans danger. Pour nous, qui avons acquis une certaine expérience dans la pratique de la spéléo, les techniques de progression nous font découvrir de nouvelles difficultés à chaque sortie de formation. L’expérience est-elle source de complication ?
TPST = 2 h 00

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1512

03-07-1999 Initiation techniques spéléo au château d’eau de Tours (37) – visite de Trogues (86)

https://www.facebook.com/CRAD37

03-07-1999 Initiation techniques spéléo au château d’eau de Tours (37) – visite de Trogues (86)

TPST: 2 h 00 /

Roro – Dauby – J’en Pète / extérieurs : Roland et Denis pour le SCTours – groupe des aînés EEDF (mouvement de scoutisme) de Loches -37-

Entraînement château d’eau de Tours :
Loin de nous inquiéter durant une initiation, nous avons tout de même décidé d’effectuer une petite formation aux techniques de progression spéléo, pour les jeunes du groupe des Éclaireurs et Éclaireuses de France, de Loches (37), en vue de leur camp d’été, dans les grands Causses. Cette première prise de contact a permis de régler leur matériel individuel. En effet, nous avons réglé, en longueur, quelques longes, et expliqué la fonction de chaque équipement individuel (baudrier, longes, bloqueur, poignée). Ils ont effectué quelques remontées et descentes sur corde avec, quand même, une certaine appréhension.
Visite de Trogues (86) :


Récompense d’une matinée d’entraînement dans un château d’eau, c’est la visite d’une carrière souterraine d’extraction de calcaire, à Trogues. Cette carrière désaffectée, est en grande partie inondée. La visite a commencée calmement sur l’eau, et sur bateau. Bien vite, l’humeur aquatique des “spéléistes” en herbe, s’est réveillé. Et puis, ça c’est terminé dans l’eau.
TPST = 2 h 00

 

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1508

26-06-1999 La Léoune sur le causse de Limogne

https://www.facebook.com/CRAD37

26-06-1999 La Léoune sur le causse de Limogne

TPST: 5 heures /

Le Chbonx – J’en Pète – Zerb’ – Dauby

Samedi :
Après un petit déjeuner, très bien agrémenté de croissants et autres pains au chocolat (ça fait un peu maison de vieux, mais c’est pour l’ambiance), nous avons fait mouvement vers un point stratégique du Lot : la grande surface de Gramat. On n’est pas encore en vacances, et donc les spécialités du coin ne sont pas encore au rendez-vous des spéléos (et pis en plus, ça coûte !). A quel plaisir de faire ses courses le samedi, dans une grande surface, poussez le caddie, tâtez de la conserve, choisir le pinard, et faire la queue à la caisse – bref, des plaisirs simples, pour des spéléos restés simples. Même à quatre devant la caisse, c’est toujours l’angoisse et cette grande question qui nous torture l’esprit : Qui va bien pouvoir sortir sa carte, et composer son code, sans trembler en voyant le montant de la facture. Cette fois-ci, ce fut Grauby.
Les photosVers 14 h 00, on est arrivé à l’entrée du P40 de la Léoune. C’est un petit puits, qui a subi les ardeurs dévastatrices du Spéléo Club de Limogne en Quercy. Un vrai travail de pro – Le puits a été élargi juste ce qu’il faut, ni plus, ni moins. A sa base, on rentre tout de suite dans le vif du sujet : Grands volumes – concrétions splendides – et boue argileuse très très collante. Nous avons visité le départ de la rivière après les grandes salles, jusqu’à un passage que nous avons jugé trop humide pour ce week end.
Après cette petite visite, nous avons regardé d’en haut le célèbre puits Mandéla de 91 m. La tête de puits a été maçonnée sur au moins 3 m de haut. Ce puits a suscité l’enthousiasme général, pour une prochaine visite fin août ou en septembre.
TPST = 5 heures
Dimanche :
Nettoyage dans la Dordogne à côté de Montvalent et retour au bercail.

  

  

 

  

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1505