spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

08-05-1998 – Un grand pas pour le CRAD, le soupirail s’ouvre dans M1

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 08-05-1998 – Un grand pas pour le CRAD, le soupirail s’ouvre dans M1.

CRAD : Roro – JP – Dauby – Chonchon

TPST : 20 heures

Encore un programme d’activité changé au tout dernier moment, et détourné au profit de la désob dans M1. Programme du week end:

Les photos

  • mettre une protection au dessus de la VMC 3 (contre les chutes de pierres et le ruissellement d’eau);
  • poser et raccorder le tuyau à la suite de la VMC 4;
  • en profiter pour effectuer des mesures gaz;
  • aller visiter le méandre au dessus du palier;
  • équiper en vire au dessus de la VMC 3 pour visiter les puits.

En fait, le programme a été quasiment respecté, mais la vire n’a pas été réalisé pour cause d’événement important. En effet, pendant que Dauby raccordait la VMC 4, que Chonchon travaillait dans le méandre, et que Roro effectuait les mesures gaz, J’en Pétouse dégageait les gravats au fond du soupirail. Au bout d’un moment, et après avoir balancé quelques cailloux dans le trou de serrure, j’ai constaté que les gravats s’évacuaient rapidement et sans trop d’effort. J’ai donc commencé à détasser les gravats avec un percuteur à cartouches. Plus j’évacuais de pierres, plus le courant se faisant sentir. Le trou de serrure s’élargit rapidement, et permit d’apercevoir l’autre côté du mur.

1998-05-08_02

L’équipe fut très vite au courant de l’avancé des travaux. Après un petit briefing, Chonchon et Dauby s’occupent du méandre (9 tirs de dégagement à l’italienne) et Roro et JP continuent l’évacuation des gravats dans le soupirail. Au bout de 14 heures de travaux, Roro rentre entièrement dans le soupirail et aperçoit le puits. Le suspence est à son comble. Il faut alors attaquer à la cartouches (4 tirs à l’italienne) pour élargir encore le passage. Après 18 heures de désob, on décide d’équiper le départ du soupirail. Dimanche 10 mai, vers minuit J’en Pétouse pose son cul dans “Le puits des révisions”, sous le regard de Roro et Chochon.

1998-05-08_03

Après 20 heures de désob dans M1, et 2,8 % de CO2 (de 4% au départ), nous avons quand même ouvert le champagne à 1 heure et demie du matin. Après cinq ans de travaux et d’inventions dans M1, deux ans passés derrière le soupirail, après la mise au point de la ventilation mécanique de la cavité, de la mise au point de l’équipement électrique, de la formation à la topo, l’équipe du CRAD retrouve un nouveau souffle pour de nouvelles aventures. Nous tenons à remercier, tout particulièrement:

  • Pierre Prudhomme pour sa claire voyance et pour avoir toujours cru au développement du réseau dans M1 (- aucun intérêt, réseau terminé)
  • Coustou qu’il faudra prévenir si le réseau est horizontal (un puits sans grand espoir).
  • Le CDS 37 qui nous soutient à fond dans cette désob (- 1 pompe Dräeger = pas de subvention durant 2 ans: c’est normal la mesure de gaz et la mise en sécurité des spél n’est pas à priori un facteur important au niveau du CDS 37).
  • Les spéléo à qui on a fait appel, mais qui n’y ont pas cru ( merci pour eux finalement). Avec ce nouveau puits (Le puits des révisions), c’est actuellement la désob la plus profonde du département du Lot. Un nouvel actif serait peut être la consécration du CRAD.

 

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1127

02-05-1998 – Lacarrière – Réveillon Salle du livre

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 02-05-1998 – Lacarrière – Réveillon Salle du livre

CRAD : Roro- Domi – J’en-Pète

Lors de cette fameuse sortie hors programme, nous avons fait quelques prises vidéo. Lors de la remontée des puits, le projecteur de 24 V / 150 W c’est allumé : ça fume et ça pue cet engin là, surtout quand c’est enfermé dans un kit. D’abord, j’ai cru que c’était une de nos acétos qui brûlait un machin en plastique puis, en plein dans un boyau, j’ai compris que c’était le projo.1998-05-02_05

Quand j’ai ouvert, ça fumait pas mal. Heureusement qu’il était entouré avec un tissu en coton (les fumées de plastique dégagent des gaz toxiques). Domi s’est un peu inquiétée; mais nous sommes sortis du trou sans problème, et avec quand même nos trois kits chacun (déséquipement, photo, vidéo, bouffe). Lacarrière jusqu’au siphon = 9 heures 30 – avec la vidéo et la photo Réveillon : la salle du livre = 2 heures 30 avec la photo

1998-05-02_06

1998-05-02_031998-05-02_01

1998-05-02_02

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1112

23-04-1998 – Hors programme Zerby, JP en Ariège

https://www.facebook.com/CRAD37

Ariège (09) – 23-04-1998 – Hors programme Zerby, JP en Ariège

CRAD : J’en Pète – Zerb’

Visite photo du gouffre du corbeau et d’un autre trou.

1998-04-23_11998-04-23_2

1998-04-23_51998-04-23_61998-04-23_41998-04-23_3

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1109

11-04-1998 – spéléo dans le Lot

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 11-04-1998 – spéléo dans le Lot – formation

CRAD : Roro – J’enPète – Maël – Bob et Chonchon

Comme chaque année, le week end de Pâques nous réserve ses surprises: cette année c’était l’apocalypse. Le trajet Châteauroux – Lunegarde a duré près de 5 heures : un bouchon de 15 kilomètres à 50 bornes de Châteauroux sur la N20 en travaux nous a surpris; d’autant qu’il était 2 heures du matin. La météo était très mauvaise pour aller faire des descentes de canyons dans le Gard. Au dernier moment, nous (Roro et JP) avons décidé d’opter pour une activité spéléo. Chonchon et Bob, les joyeux drilles de ce week end n’avaient pas prévu d’amener leur matos spéléo, malgré une météo dégueulasse annoncée. Le J’en Pétouse les a quand même amené dans le Lot. Au matin, après le briefing, les deux compères et JP sont retournés à Tours pour chercher du matos complémentaires (!?!); la journée s’est donc calmement déroulée dans la voiture (10 heures).

1998-04-11_2

Maël et Roro ont quand même fait la salle du livre dans Réveillon. Le lendemain, Roro décide, en accord avec le reste de l’équipe de faire une petite journée de formation dans Dongay (à côté de Gramat). Apparement la motivation n’était pas de la partie: la soirée fut très mouvementée, avec des sérieux coups de gueules. Le lundi, nous avons nettoyé le matériel sous la neige avec Maël, Bob et Chonchon. La route du retour s’est déroulée dans les tumultes de la météo: de la neige (jusqu’à 5 cm), des coups de vent, de la flottes, du brouillard. Bref, le week end le plus pire de l’année: l’apocalypse.

1998-04-11_1

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1101

28-02-1998 – désob interclubs dans M1

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 28-02-1998 – désob interclubs dans M1 / Désob M1

CRAD : Roro – Chbonx – Dauby – J’enPète

Malgré un appel vers d’autres spéléo, le CRAD se retrouve toujours seul pour les travaux dans M1. Mesures gaz au palier et au niveau du sas Mise en place de la VMC n°4 à -43 m, au niveau du dernier ancrage avant le sas.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1099

21-02-1998 – Opération J’allucine ! / Désob M1

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 21-02-1998 – Opération J’allucine ! / Désob M1

CRAD : Dauby – Roro – Chonchon – J’en Pète

Les objectifs ont été atteints:

1- Le ré-équipement en broches de l’ensemble de la cavité a été réalisé sans encombre, sauf le dernier ancrage à -43 m.

2- La mise en place de la VMC 4 a été posée avec succès; le câble d’alimentation est près à être branché. Lors de la prochaine sortie, il faudra mettre en place le tuyau jusqu’au sas, et le fixer sur les parois.

3- Une nouvelle série de mesure gaz a été réalisée. Les résultats, après 3 à 4 heures de pompage sont quasiment identiques à ceux du weekend précédent (sortie du tuyau de poêle = 1%). Nous sommes maintenant persuadés de la fiabilité de notre système, vis à vis de l’évacuation du CO2. Une dernière mesure au niveau du palier, après 4 heures de pompage, indique 1,5 %. Lors de ce weekend, nous avons quelques petits soucis électriques: Le disjoncteur a sauté plusieurs fois; il semble que de l’eau s’infiltre sur les circuits de la VMC 3.

En débranchant la prise de terre, le système a pu continuer sans encombre (le principe de protection électrique change mais les spéléos sont quand même protégés). Nous avons profité de cette embellie spéléo pour continuer la prospection dans M1. Deux nouveaux secteurs seront à explorer:

1. la souricière au niveau du palier (équipement d’une escalade artificielle pour voir du côté du méandre);

2. la zone des puits au niveau de la VMC 3, d’où arrivent plusieurs puits. Afin d’économiser l’éclairage, nous avons testé une baladeuse 100 W: c’est bien mais très fragile… Merci, Chonx’.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1093

15-02-1998 – FONT SEREIN: LA FIN D’UN MYTHE

https://www.facebook.com/CRAD37

Vienne (86) – 15-02-1998 – FONT SEREIN: LA FIN D’UN MYTHE

CRAD : Dauby – Roro – Domi – J’en Pète

Sans peur ni crainte, la petite équipée affronte les éléments naturels, allant jusqu’à repousser leurs propres limites. Quand on pense que Loubens a visité, en son temps cette cavité, c’est assez terrifiant. C’est en fait la “Chabot” des poitevins. Plus d’eau que dans la notre, mais tout aussi creuse. Bref, il fallait y aller pour voir; c’est fait, c’est filmé: il n’y a plus à y revenir.

1998-02-15

La vidéo de l’époque :

http://elebrun.canalblog.com/archives/2009/08/11/14697950.html

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1090