spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

1991 – Création du CRAD

https://www.facebook.com/CRAD37

Indre & Loire (37) – Mars 1991 – Création du CRAD

CRAD : Roro – JP – Raymond – Nono & Domi

Histoire d’un club

(ou comment tuer l’ennui sans emmerder son prochain)

Les initiations en région N succèdent aux initiations avec les étudiants de l’EFS (Jôme et sa bande). Les enchaînements de cavités avec les néophytes sont de plus en plus sophistiqués, de la simple sortie à Chabot, on obtient une rotation par groupe sur un week end du style Montrésor / Chabot / Hyène et Poirelle.

Les soirées au camping sont longues mais ô combien animées, les records succèdent aux records. Ramuncho nous invite à partager le hareng fumé réchauffé au feu de bois, Jôme nous prévoit des quantités astronomiques de bière, qui nous amènent à penser un instant qu’OBERNAI serait le sponsor officiel du pseudo-club que nous formons.

1er campement près de Poirelle - juin / juillet 89

1er campement près de Poirelle – juin / juillet 89

Cette année 1990 est l’année du rodage, on organise plus de sorties d’initiation que de véritables sorties spéléo. La Charente reste la préoccupation première du club qui y descend pour la seconde fois à la Toussaint pour visite Fosse Mobile, Sabbat et Gratte-Chèvre. En 1990, on découvre les attraits de la topo, en répétant les sorties dans le four à chaux (région N), ces multiples visites permettent au moins de prendre de l’assurance.
1990, première véritable année de spéléologie, le “club” réalise près de 223 heures de “Temps Passé Sous Terre” – 102,5 heures de spéléo, le temps individuel le plus important est de l’ordre de 60 heures pour l’année, du jamais vu! On a emmené près de 50 personnes (uniquement les étudiants de l’EFS) qui réalisent près de 280 heures de TPST. Le pseudo club commence à prendre de l’importance eu égard aux 500 heures globales, quel vertige !

Montrésor - 27 janvier 1990 - Malain - Ramuncho - Rudy

Entrainement viaduc (86)

Roro - Ramuncho - J'en Pète Rancogne (16) novembre 1990

Rancogne 16/11/1990

1991 s’annonce encore plus grandiose, on se prend à rêver à de grandes découvertes, à des temps individuels dépassant les 100 heures annuelles, que de projets, quel programme !

Cette nouvelle année commence pourtant assez mal, le GSM nous annonce qu’il refuse d’avoir sur ses listings des gens qui ne font même pas l’effort d’assister aux réunions et qui n’ont jamais participé à aucunes sorties du club. Les rêves sont un instant brisés, Nono prend sa licence au Spéléo Club de Tours ; le prix fait reculer les autres.
L’hiver 90-91 est morose, on pense aux sorties de l’année dernière, sans savoir si nous pourrons continuer sur la même lancée cette année. Jôme multiplie les appels pour organiser de nouvelles sorties, et nous (Rodolphe, JP et Raymond) ne sommes toujours pas fédérés.

Fosse mobile - salle Sud J'en Pète - Roro - Ramuncho novembre 1990

JiPi Ramuncho et Roro – Fosse Mobile Salle Sud 11/1990

En mars 1991, la décision est prise, plutôt que de parasiter les clubs existants, plutôt que de supporter une ambiance qui nous est étrangère, nous créerons notre club. Nono récupère les statuts du SCT et son règlement intérieur et Rodolphe rédige les statuts du club, dont on n’a pas en trouvé le nom. Ce dernier est l’objet de recherches scientifiques et intellectuelles approfondies qui, du Spéléo Club Souvigné, à Gremlins Spéléo Club en passant par Groupe Spéléologique Tourangeau, Spéléo Club Indre & Loire, Spéléo Club Centre, Sea Sex & Spéléo, Groupe de Recherche Investigations Spéléologiques (GRIS), Réseau Actif Spéléo (RAS), Les Siphons, les Neutrons, Club Résurgences Avens Dolines nous permettent d’arriver au fameux :

CLUB RÉSURGENCES AVENS DIACLASES
Ad Augusta per Angusta.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1145

15-08-1989 – Chabot – Les Prémices du CRAD

https://www.facebook.com/CRAD37

 

Indre (36) – 15-08-1989 – Chabot / Hyène / La Poirelle

Loir & Cher (41) – 01-10-1989 – Parcé – Les Prémices du CRAD

CRAD : Roro, J’en Pète, Ramuncho, Nono

Histoire d’un club

(ou comment tuer l’ennui sans emmerder son prochain)

 
En 1989. après avoir “travaillé” ensemble pendant près de 3 ans, Alain Tessonneaud (dit NONO) et Rodolphe Maljean décident avec l’aide de Jean-Pierre (dit J’en Pète) et Raymond Maljean (dit Ramuncho), de pratiquer un sport qui leur permettra de satisfaire un besoin de mouvement, de sensation et de frisson. Le choix se porte sur la spéléologie, parce que certains en ont déjà pratiqué, en dilettante certes, mais ce sport répond le mieux à leurs attentes, et il offre plus que le golf (pouf pouf je ris] ou que le tennis.
Rendez-vous est pris pour le 15/08/89 pour effectuer la première sortie spéîéologique, participeront à cette sortie Ramuncho, NONO, J’en pète. Roro et Dominique qui n‘est pas encore la femme à Roro. Le programme est tout à fait modeste, Chabot, Hyène et la Poirelle en région N. Le premier test est concluant et permet de prendre ses marques et de déterminer les besoins en matériel de chacun (déjà des histoires de fric). Il n’existe pas à ce moment d’entité club, et personne ne songe réellement à en créer un. On se contente de pratiquer la spéléo, le reste suivra. En fin d’année, on part pour Parcé (région N) avec son célèbre départ de nuit,son puits d’entrée et son non moins célèbre réseau fossile.
1991-création_CRAD_04

Roro – Ramuncho – J’en Pète et Nono (qui prend la prend la photo)

Expérience ô combien planante et enrichissante, qui permet quand même de caler le désir de pratiquer la spéléo. La fin de l’année survient avec une trêve hivernale qui doit permettre de mûrir les décisions et desserrer les cordons de la bourse.

L’année 1990 commence avec une nouvelle exigence, celle de faire reconnaître la pratique de la spéléologie au niveau de la Fédération Française de Spéléologie. Nos 4 olibrius décident donc d’adhérer au Groupe Spéléo Manceau afin d’avoir une licence et une assurance pour l’année en cours. Cette année 1990, sera l’année des découvertes, première descente en Charente ; Fosse Mobile «Salle Sud via l’étroiture de l’aigle – perte itinéraire dans le labyrinthe (glande 2 heures) – dévissage de Roro à la sortie – ; Rancogne et son célèbre TROHU qui ne sera pas franchit ; Rameaux et Renard et leurs formidables galeries de géants ; tout cela au cours d’un seul Week-end.
bilan1989

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1271