spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

5 août 2007 – Camp Spéléo dans le Jura

https://www.facebook.com/CRAD37

Jura (39) – 

CRAD : Charlotte – Calamar – Poulpie (alias pilpo, poulki…) – Domi – Roro
GRSB (39) : Jean-Hub – Angou – Jeannot – Christelle – Fred – Jules – Bib – Jeanne-Marie

TPST : 123 heures

Borne aux Cassots – Lésine du champ Guillobot – Baume Sainte Anne – Rivière de la Baume – Petite Baume – Patu de la Fosse et Dos à l’âne.

Nous sommes arrivés sous le soleil, et nous avons pu nous baigner dans le lac de Narlay qui vaudrait certainement que l’on y fasse une petite plongée histoire de regarder ce qui se passe au fond.

Le lundi, nous partons pour les Cassots, pour faire une série de photos. Le flash nous a lâchement laisser tombés au milieu de la cavité, mais nous sommes parvenus à faire quelques photos. Domi a fait son grand retour en spéléo, les vastes galeries ne posaient pas trop de problèmes.

Le mardi, nous décidons de descendre dans la lésine du champ Guillobot, une cavité plus lotoise que fancomtoise par sa configuration. Il faut ici, remarquer que notre Jeannot International a décidé de nous faire une véritable démonstration du double ancrage en tête de puits avec des double chaise à faire pâlir! Nous descendons au fond, réalisons quelques photos et nous sortons sous la pluie.
“La spéléo c’est bien, mais c’est la remontée des puits qui est fatigante” -Calamar-,
c’est vrai que depuis des lustres on se demandait ce qui pouvait résumer le mieux notre activité. Il pleut maintenant sur le JURA, et en plus les températures ont chuté, sous la tente pour le couchage, dans la grange pour le manger, cela ressemble au camp de l’année passée, enfin, nous avons bénéficié de 2 jours de beau. L’après midi, nous partons pour la Baume Sainte Anne, le P60 débute contre paroi et se termine plein gaz pendant près de 40 m, l’eau dégouline le long des parois et nous rince dans le puits.

Le mercredi, nous partons pour la rivière de la Baume, jolie rivière, au parcours simple et agréable. Quelques passages en opposition, quelques rampings, un peu de corde et un niveau d’eau qui augmente à mesure que le temps passe. Un spit réticent voulait prendre en otage une plaquette à Jeannot, nous avons réussi à arracher l’ensemble à l’aide de la formidable clé de 13 à Poulpie qui restera marquée à vie. En sortant nous faisons un saut dans la petite Baume qui se trouve à proximité. Le temps ne s’arrange pas, il fait froid et gris.

Jeudi, nous partons pour le Patu de la fosse, le puits dégouline, on passe sous la douche en bas, puis nous visitons la cavité. Petite sortie par un temps “petit beau”, le chemin se transforme en rizière, merci aux chasseurs et à leur cabane qui nous a permis de nous changer au sec.

Nous terminons la semaine par le dos à l’âne, perte agrémentée de puits arrosés tout du long, avec au final quelques méandres qui mènerons les plus courageux au fond de la cavité. L’étroiture du début, copieusement arrosée motive l’ensemble des troupes, mais n’est ce pas un excellent moyen de laver le matériel sans se fatiguer? Il reste la question de ce camp 2007, restée sans réponse : “comment fait le dentifrice pour sortir de 2 couleurs sans jamais se mélanger lorsque l’on presse le tube ?”

Un grand merci à Angou pour son accueil, pour avoir mis son jardin, sa grange, sa maison à notre disposition pour que ce camp se déroule du mieux possible.

Accès aux photos : http://lecrad.free.fr/Photos/2007_08_05/index.htm

 

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=3366

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.