spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

15-08-1989 – Chabot – Les Prémices du CRAD

https://www.facebook.com/CRAD37

 

Indre (36) – 15-08-1989 – Chabot / Hyène / La Poirelle

Loir & Cher (41) – 01-10-1989 – Parcé – Les Prémices du CRAD

CRAD : Roro, J’en Pète, Ramuncho, Nono

Histoire d’un club

(ou comment tuer l’ennui sans emmerder son prochain)

 
En 1989. après avoir “travaillé” ensemble pendant près de 3 ans, Alain Tessonneaud (dit NONO) et Rodolphe Maljean décident avec l’aide de Jean-Pierre (dit J’en Pète) et Raymond Maljean (dit Ramuncho), de pratiquer un sport qui leur permettra de satisfaire un besoin de mouvement, de sensation et de frisson. Le choix se porte sur la spéléologie, parce que certains en ont déjà pratiqué, en dilettante certes, mais ce sport répond le mieux à leurs attentes, et il offre plus que le golf (pouf pouf je ris] ou que le tennis.
Rendez-vous est pris pour le 15/08/89 pour effectuer la première sortie spéîéologique, participeront à cette sortie Ramuncho, NONO, J’en pète. Roro et Dominique qui n‘est pas encore la femme à Roro. Le programme est tout à fait modeste, Chabot, Hyène et la Poirelle en région N. Le premier test est concluant et permet de prendre ses marques et de déterminer les besoins en matériel de chacun (déjà des histoires de fric). Il n’existe pas à ce moment d’entité club, et personne ne songe réellement à en créer un. On se contente de pratiquer la spéléo, le reste suivra. En fin d’année, on part pour Parcé (région N) avec son célèbre départ de nuit,son puits d’entrée et son non moins célèbre réseau fossile.
1991-création_CRAD_04

Roro – Ramuncho – J’en Pète et Nono (qui prend la prend la photo)

Expérience ô combien planante et enrichissante, qui permet quand même de caler le désir de pratiquer la spéléo. La fin de l’année survient avec une trêve hivernale qui doit permettre de mûrir les décisions et desserrer les cordons de la bourse.

L’année 1990 commence avec une nouvelle exigence, celle de faire reconnaître la pratique de la spéléologie au niveau de la Fédération Française de Spéléologie. Nos 4 olibrius décident donc d’adhérer au Groupe Spéléo Manceau afin d’avoir une licence et une assurance pour l’année en cours. Cette année 1990, sera l’année des découvertes, première descente en Charente ; Fosse Mobile «Salle Sud via l’étroiture de l’aigle – perte itinéraire dans le labyrinthe (glande 2 heures) – dévissage de Roro à la sortie – ; Rancogne et son célèbre TROHU qui ne sera pas franchit ; Rameaux et Renard et leurs formidables galeries de géants ; tout cela au cours d’un seul Week-end.
bilan1989

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1271

1 Commentaire

  1. D’autant que si je me souviens bien, le 1er octobre 1989, je partais dans le Nord-Est de la France pour une colonie de vacances qui allait durer 12 mois. Les joies de se promener dans les bois, la nuit, sous la pluie, dans le froid, et de dormir dans des chambrées.
    Bref, cette période n’était pas très propice à choisir librement ses week end ; c’était une période où l’on m’imposait des camarades et des activités. Les moniteurs de ce type de colo ne m’ont jamais proposé de faire de la spéléo. C’est balo.
    Par le fait, les sorties spéléos étaient donc limitées et ce d’autant, que la solde de 437 francs par mois ne représentait pas grand chose, et ne permettait pas de faire d’investissement dans du matos perso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.