spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

2016-06-25 Spéléo – Rivière souterraine de Lacarrière – Lot (46)

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 25-06-2016 Rivière souterraine de Lacarrière

CRAD : Élise, Chbonx, Titi, Roro, JiPi, M’Ci et Domi (en soutien logistique)

TPST : 6,5 heures

Cette année, c’est anniversaire de la découverte de la rivière. 35 ans déjà.

Un premier petit aperçu est en ligne dans les pages Facebook du club.

“Une logistique réglée dans ses moindres détails peut toujours omettre quelques impondérables directement lés au facteur humain” – Ne chercher pas, c’est de moi.

Le gîte est génial, la cuisinière aussi (c’est normal, c’est ma moumoune à moi), l’apéro tout aussi, mais là, soit on faiblit, soit on s’fait vieux, soit c’est plus l’heure quand on arrive au gîte, mais nous n’avons même pas pu finir les douze packs de mousse et les 10 litres de pinard le soir même. Pourtant l’équipe s’est activée à discuter de tous les détails de cette nouvelle escapade spéléologique.

  • Qui porte les kit ?
  • – moi, j’peux pas, j’ai mal au pied !
  • – moi non plus, j’ai mon ventre qui me fait souffrir…
  • – moi, j’voudrai bien, mais je manque d’entrainement en ce moment, vu que j’ai carrelage la semaine.
  • – moi, j’dis, que c’est pas très prudent de descendre avec des sacs qu’on sait pas trop ce qu’il y a dedans!

On l’aura compris, c’est une équipe totalement solidaire qui se prépare à descendre. Bref, après 5 packs de brune et 4 litres de rosé, les esprits deviennent beaucoup plus clair et le langage parfois ténébreux du “speleus houblonæ picolus” devient limpide : “- Ben quoi !?!” [le tout à 150 décibels].

C’est donc vers 3 heures du matin que nous terminons le briefing d’arrivée et que chacun entame un sommeil réparateur de sa semaine de labeur. Vous l’aurez tout de suite compris, c’est pas tous les jours facile quand il faut parler d’un certain Martinez… Mais non, j’déconne.

Nota : Pour les coincés de la rate, je vous rassure, ça ne s’est pas passé tout à fait comme ça mais de cette manière, je capture de l’audimat et des points sur ma carte vermeille.

Au petit matin, dans la peine ombre du jour (vers 9h30), l’équipe s’éveille dans la brume lotoise, le cœur enjoué et l’esprit jovial. Petit déjeuner, petit passage devant le lavabo et petit arrêt au stand (oui déjà, le café ça fait ça).

Aller, en route, on charge les bagnoles. Domi nous dit qu’elle préfère contempler les pâquerettes et les escargots sauvages, et que même si ça va pas vite, c’est pas facile à photographier.

On arrive sur le parking, l’équipe “B” va chercher la clé. Mais la clé n’y est pas. Alors, M & Mme Lacarrière passent en voiture et l’équipe “A” tape la discussion. L’équipe “B” revient, tandis que M & Mme L repartent, mais que l’équipe “A” en termine avec ses préparatifs. Roro entame donc l’équipement de la cavité, et l’équipe “A”+”B” entame son voyage sous terre.

Que dire de l’intérieur ? Comme il a beaucoup plu, il y a de l’eau dans les puits, et puis de la boue liquide, et puis surtout du GAZ. Tout au long de la descente, puis en bas des puits, puis dans les réseaux inférieurs, puis au niveau même de la rivière. Les déplacements rapides et toniques ne sont pas au rendez-vous, et en plus, on a oublié le kit de bouffe qui contenait aussi la flotte. On doit compter sur les petites réserves individuelles de Titi.

On s’arrêtera donc au niveau du siphon par sécurité. Le retour se fait sans aucun soucis et les sorties des uns et des autres s’échelonnent avec des écarts assez significatifs. Titi a assuré le déséquipement des puits accompagné de Chbonx. A quel bonheur de tracter les kits dans ces puits étroits, de se contorsionner dans tous les sens pour avancer.

Au bout du compte, une très bonne sortie d’entraînement pour le 14 juillet.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1747

2 Commentaires

    • Avatar
    • Roro sur 27 juin 2016 à 20 h 19 min
    • Répondre

    De la très belle ouvrage cette sortie, un peu de mousse, de la boue, quelques gaz, et une bonne matinée passée à nettoyer.. Je suis sûr que si c’était boueux à ce point, c’est la faute à P M…. si vous voyez ce que je veux dire…

    • Avatar
    • Roro sur 27 juin 2016 à 20 h 25 min
    • Répondre

    Avez-vous remarqué que même dans la presque totale obscurité, on peut apercevoir des super chaussures ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.