spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

05-02-2017 Cotepatière-Cocalière par la face Nord

https://www.facebook.com/CRAD37

Ardèche (07) & Gard (30) – 04-02-2017 au 11-02-2017 – Camp Ardèche 2017

CRAD : Domi, Marie, Élise, JiPi, Roro , Chonchon, Calamar

 

TPST : 5 heures – Réseau Cotepatière-Cocalière (07)

premier jour : Réseau Cotepalière-Cocalière (Ardèche – 07)

Première petite journée spéléo et première sortie spéléo pour Le Camion à Roro et la voiture à Marie. Il marche le camion à Roro, même dans les chemins, et la tuture à Marie fait bien le tout terrain. Titi et Jean-Marc ne sont pas encore arrivés, mais il nous faut prendre l’air pour ce premier jour. La météo est avec nous et c’est tant mieux.

Arrivés sur place, on se met en tenue, au son des tirs d’obus de nos amis chasseurs, qui semble chasser le buffle ou le bison des plaines, à moins que ce ne soit le yéti des bois. C’est promis, on leur envoie un catalogue de l’OTAN pour Noël.

Pour l’heure, il s’agit de sortir quelques images de là-dessous. Chbonx va pouvoir tester sa nouvelle lampe frontale, ses nouvelles adaptations pour filmer (s’en est fini de Nono le petit robot). Domi aussi s’est équipée d’une nouvelle lampe frontale à led ; je vous le dis, ça va être un festival, mieux que Cannes. On est prêt pour gagner une patate enrobée d’Albal.

La marche d’approche est courte et c’est tant mieux. Le nouveau sac “photo” à Roro fait fier allure dans la fil indienne (moi, j’ai pas pris le mien, ça risque de l’abîmer).

Les séquences photos se succèdent et Roro pousse même l’équipe au plus prêt du siphon “de JOLY”. Cette partie du parcours étant tartinée de boue. Nous avions déjà parcouru cette cavité il y 2 ans, mais aujourd’hui, il semble qu’il y ait plus de galets et notamment à l’entrée de la Cocalière. Les zonez de prises de vues ont déjà été mémorisée et le numérique nous simplifie grandement les manipulations. Les flashes WiFi peuvent se régler à distance et le pied n’est plus une contrainte.

Résultat : on peut se lancer dans la technique dite du “timelaps”, sauf que là, il n’y a pas de repère “temps”.

Pour gagner encore plus de temps, on utilise de plus en plus l’éclairage naturel des casque spéléo, sans aucun flash, le tout, c’est de ne pas bouger pendant la prise de vue. Évidemment, on ne peut pas tout écrire ici, alors, on a tout filmé.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1986

(2 commentaires)

    • Avatar
    • JiPi on 13 février 2017 at 21 h 18 min
    • Répondre

    Y a plus qu’à imaginer ces tubes remplis d’eau cristalline. On a bien des plongeurs dans le club, mais là, y a plus d’eau dans les réseau. C’est promis, on se motive pour avoir les mêmes images avec des réseaux plein d’eau.

    • Avatar
    • Gaëtan on 18 février 2017 at 22 h 51 min
    • Répondre

    La seule fois où j’ai voulu y aller l’escalade de la Cotepatière n’était pas visible, c’était sous l’eau et la Cocalière était un lac très remuant …

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.