spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

25-05-2017 Via Ferrata de Bor & Bar (12)

https://www.facebook.com/CRAD37

Aveyron (12) – Via Ferrata à Bor & Bar – 25-05-2017

CRAD : Roro, Domi, Charlotte, Jean-Paul, Princess’, MCi, JiPi

Extérieur : Tiph’

TPST : 2h30

C’est sous un soleil radieux que commence de nouveau camp “pleine nature 2017”. Au programme aujourd’hui, la via ferrata de Bor & Bar à mi-chemin entre Montauban et Rodez (mais tout de même dans l’Aveyron et pas dans le Tarn). On arrive sur place et on récupère le matos pour Princess’ et Tiff. On sent tout de suite que le loueur de matériel est attiré par la Pincess’, c’est vrai qu’il ressemble à Charmant. Il est jeune, il est beau, et en plus, il a un tatouage “A ma maman” sur l’avant bras. Bref, un héro. Le type étant sûr de capter l’attention de la bête, de la belle, il va préparer son stratagème toute la journée, et jouer sa carmagnole en fin de journée.

En attendant, la fine équipe s’approche de cette superbe via ferrata de l’Aveyron. Toujours assez enjouée, MCi aborde les passages de câbles sans trop rechigner, tandis que les jeunes avancent sans faire vraiment attention à la nature qui les entoure. A mi-parcours, Charlotte marque un temps d’arrêt prétextant la présence d’un boa, ou peut-être était-ce un python des rochers. Comme JiPi était pas loin, le héro opère une légère marche arrière pour constater la présence du reptile féroce. La bête n’est pas énervée et semble vouloir jouer avec ces olibrius à deux pattes. Une photo pour immortaliser l’instant, et JiPi sauve Charlotte du monstre des rochers (j’y peux rien, Superman ne peut pas résister à la tentation de sauver les gonzesses).

La progression continue et nous abordons le passage descendant (j’avoue que je ne comprends pas trop cette technique de la via ferrata en descendant). Roro et Jean-Paul assure la descente de MCi, tandis que Domi passe les obstacles sans aucun soucis.
Nous arrivons aux ponts de singes, moment tant attendu par Princess’, Jean-Paul et Charlotte pour secouer leurs petits camarades. Si Tiff n’a pas été trop secouer dans ces passages, le JiPi l’a été sans ménagement. Ce moment est immortalisé sous la caméra de Princess’.

Et nous arrivons enfin à la tyrolienne de 100 m. Bon, là, Domi et MCi jettent l’éponge et restent bonnes spectatrices des traversées des unes et des autres. Pour certaines, la traversée est faite puis refaite, avec en prime des figures de style.


A noter durant cette journée, que cette via ferrata est à faire avec une bonne quantité d’eau et de la crème solaire.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=2109

1 Commentaire

  1. 2h30 pour une première journée, c’est bien, ni trop peu, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour s’échauffer,quelle organisation quand même…

Répondre à Roro Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.