spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

10 mars 2007 – Spéléo à Lacarrière (Larcher – 46)

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – Lacarrière (Montfoucon)

CRAD : Poulpi – Chonchon – Stéphane – Philippe – Roro

TPST : 11h00 – 111 m | 44°40’28.4″N 1°36’00.8″E ou 44.674560, 1.600210

La sortie était prévue de longue date, nous nous sommes donc retrouvés de bonne heure et de bonne humeur devant le trou ce samedi. Les kits étaient préparés, il ne restait qu’à conditionner la bouffe et la néoprène de chacun, et là c’est vraiment bizarre mais notre Poulpi, il s’aperçoit qu’il a oublié la sienne. Peu importe, il nous attendra à l’embarcadère. On commence à s’équiper, et là c’est vraiment étrange, mais notre Poulpi il s’aperçoit qu’il a oublié ses bottes, c’est pas grave il mettra ses chaussures de sécurité, c’est très seyant des pompes de sécu, surtout avec la combine spéléo.

Nous voilà partis, les puits sont vraiment très gazés, mais enfin, quand il faut y aller y faut. Arrivés en bas on se déleste du surplus d’équipement qui ne nous servira pas par la suite et nous nous engageons dans le réseau, les gours sont remplis, l’eau ruisselle, mais nous avançons. Passés les passages bas du départ, on s’arrête pour faire un “rassemblagement”, et là, il faut attendre que notre Poulpi ait fini sa petite visite du réseau. Une demi-heure après, on repart, on met le pied dans l’actif. Nous faisons une petite pause casse croûte avant le siphon. On repart, rien de mieux pour aider la digestion que quelques bonnes contorsions et gesticulations. On passe le passage des coups de gouges, toujours aussi intéressant, les avant-bras morflés et les genoux contusionnés, on se dirige maintenant vers l’embarcadère. On se change complètement, la néo redonne vie à Stéphane qui a beaucoup apprécié le passage précédent. Et c’est parti pour le chemin des dames, mis à part l’odeur de lisier et d’égout qui règne à certains endroits, le voyage vaut vraiment le coup d’œil. L’eau coule dru en provenance du chemin des dames. Petite escalade et nous nous engageons. Passages surcreusés, l’eau dégringole du plafond, nous avançons toujours, petite escalade sur l’argile et re-descente en toboggan en veillant à éviter le caillou du plein centre (Chonchon n’a pas réussi l’épreuve, il s’est cassé le cul :🤗 Ensuite, nous envoyons Philippe au bout du bout du chemin des dames, “ramping” dans le boyau rempli d’eau, puis c’est le retour.

Petite halte dans la salle on l’on trouve le fil d’Ariane d’un plongeur encore plus fou que nous. Retour à l’embarcadère, nous profitons d’être en néo pour remonter la rivière en direction de Goudou, arrêt devant les grandes vasques remplies. Retour sur nos pas, on se change pour retrouver un peu de sec, on mange un morceau, et nous amorçons de voyage de retour.

Nous franchissons toutes les difficultés dans l’autre sens, et avec un peu de fatigue en plus, ça racle, ça cogne mais ça passe. Nouvelle pause casse croûte et hydratation après le siphon, et nous nous dirigeons vers les puits. On ressent la présence du gaz, on éprouve de plus en plus de difficultés pour se mouvoir, on halète au moindre effort, les acéto n’arrêtent pas de s’éteindre. Tout le monde est disséminé le long des puits de la remontée, chacun grogne dans son coin, s’accorde la pause qui va bien quand cela lui convient, et après 11 heures d’effort nous retrouvons la surface sous un ciel étoilé. Les voitures sont chargées, petit bonsoir à monsieur Lacarrière et sa dame et c’est le retour vers nos pénates. Dites voir, c’est pas un peu gazé ???

https://www.grottocenter.org/html/file_Fr.php?lang=Fr&check_lang_auto=false&category=entry&id=29

De l’entrée à la base des puits (cavité broché)

Obstacles Cordes Amarrages Observations
P10 C9 2B + 1B les 2 premières broches sont des plaques en métal
B = broche
P10 C15 2B -> 2B
P12 C20 2B -> 2B, fract. 1B
P15 C17 2B -> 1B -> 2B
P20 C25 2B -> 2B
P12 C15 2B -> 2B
P12 C19 2B -> 2B; fract. 1B

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=3185

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.