spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

14 février 2021 – Camp CRAD dans l’Aude (11) – Grotte des Cazals

https://www.facebook.com/CRAD37

Aude(11) – 14 février 2021 – Grotte des Cazals

CRAD : Élise, Titi, JiPi, MCi, Roland, Roro, Zinzin, Poulpi, Chbonx

Grotte des Cazals : 43.344129 , 2.423118 – TPST = 3h00 – 📽 Accès à la Vidéo📽

13 février 2021 : Briefing de démarrage du camp CRAD Aude 2021

C’est le camp 2021 qui commence. Pas de masque pour les CRAD, mais personne n’a été détecté de “cas contact” ou “positif”, donc les bises sur les 2 joues sont permises.
Compte tenu de l’implantation géographique du gîte, heureux sont qui auront suivi les instructions de “WAZE” plutôt que ceux qui ont suivi les indications de Google Maps. Ces derniers ont eu droit aux parcours du combattant avec voitures, dans les chemins des vignes environnantes au point de se perdre complètement. Les fonds de caisses des tutures ont goûté les profils cabossés des chemins des vignes.

9 cradiens sur 11, c’est encore un bon cru pour ce camp de février. Le président nous présentent nos nouvelles cartes d’adhérents ; c’est tout bonnement merveilleux – Non, là, j’déconne.
Le briefing s’est achevé vers minuit… Il paraît que les brosses à dents font du bruit et peuvent déranger le sommeil des autres… Bon, faut bien l’avouer, avec les couvre-feu, l’apéro a commencé dès 18h00!

14 février 2021 : Grotte des Cazals – La première sortie an groupe

Première cavité du camp et première mise en jambes

Dans le coin, Google Maps est l’ami des super 4×4, mais pas des voitures dites “normales”. Donc, JiPi et Roro tentent l’option Google Maps et… plantent les voitures devant un chemin tout terrain. Gardons notre calme, sans trop s’énerver, et on saisit les coordonnées dans Waze et hop, on arrive sans soucis sur le bon chemin. Ah, ce sacré Zinzin, toujours à l’affût des dernières technologies lochoises. Lui, au moins, il utilise le bon outil de navigation pour rouler sur les routes carrossables qui mène aux cavités.

En ce bon matin, il fait 4°C et le vent est glacial, de quoi vous motiver quand il s’agit de se changer et de se déguiser en spéléo.
Roland a oublié ces accus pour sa lampe, mais ça devrait pouvoir le faire.
Titi a oublié ses gants. Fait frais, mais bon.
Tant que personne n’a oublier son cerveau, ça va encore.
La marche d’approche se fait rapidement en trois groupes distincts pour respecter les distanciations…
Arrivés dans la cavité, un groupe tente une descente dans le réseau C 77, histoire de jeter un coup d’œil au fond de la cavité. Un réseau est boueux, histoire de bien se pourrir et se tremper pour bien profiter de la fraîcheur de l’extérieur.
En fait, le petit groupe d’explorateur s’arrête rapidement devant le premier puits (P13) et juge que la situation est périlleuse. Le plus prudent est donc de faire demi-tour. En même temps, faut pas forcer le destin en début de camp.

Roland a fait quelques clichés mais il semble que son flash montre des signes de fatigues – Peut-être que c’est l’âge aussi?
Forcément, si sous terre il fait 12°C, quand il s’agit de sortir à l’extérieur s’est plus périlleux. La marche se fait au pas de course pour revenir aux voitures. Titi aura la chance d’avoir oublier ses lunettes à l’entrée de la cavité et de profiter de la météo pour faire un aller-retour de la voiture à l’entrée du trou.

Le soir venu, il ne reste plus qu’à faire quelques vols avec le drone à Titi pour enfin constater la qualité des images quand on met la carte SD dans le drone et que l’on enregistre les rushs en lisant directement la carte SD dans le micro. C’est pas facile tout ça, mais l’important c’est le résultat final. Le tout étant d’avoir le PC à Zinzin sous la main pour visionner les rushs (ben oui, c’est du lourd).

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=4845

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.