spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

02 août 2015 – Grotte de Marut (46)

https://www.facebook.com/CRAD37

 

Lot (46) – 02-08-2015

TPST: 2 h 00

CRAD :  Marie & JiPi

Grotte de la Marut – Commune de Théminettes (46)
MarutN44° 42.784 E01° 50.536
Profondeur : -40 m
Développement : 220 m

Par bien des égards, nous avons regretté de n’avoir pas pu pénétrer cette grotte lotoise, longtemps oubliées de nos listes de cavités. Après une première tentative, pour cause d’initiation, nous retournons à la grotte le lendemain matin, à l’aube (vers 10 h 00… Je sais, mais l’aube lotoise n’est pas la même qu’ailleurs).

Comme nous sommes bien équipés en mousquetons (heu, ça me dit quelque chose ça…), nous faisons un rapide état de nos ressources en matière d’ancrage disponible. Bon, 5 mousquetons, c’est bien, mais sans plaquette, ça risque d’être un peu “short”. Si Martel l’a topographié en 1890, c’est que c’est possible de faire la visite en équipement léger.

La première partie de la cavité se fait très simplement. Je teste la vidéo (je vous rassure, le résultat est tellement miteux que ça vaut pas la peine de perdre son temps à mettre ça en ligne). En matière de vidéo il faut être équipé de lampe surpuissance, genre 5000 lumens.

Bref, nous abordons le premier “lac” – le Martel ne fait pas dans la démesure… Euh, réfléchissement intense de JiPi, et hop, on passe la première difficulté à quatre pattes ! Il est fort ce JiPi.

Le passage qui suit est un peu plus technique et nécessite de la ficelle pour faire un petite main courante. Autre difficulté vaincue par notre JiPi. Nous pouvons commencé une première séance photo.

Le deuxième lacLA grande salle

Sans trop faire trempette dans ce super lac, nous continuons notre progression, et nous abordons LA grande salle.

Là, il faut bien le dire, il faut un peu de corde (une 30 m fait l’affaire), mais quand on en a pas… Ben, on utilise ce qu’il y a sur place. Encore merci à ce gentil spéléo qui a bien voulu laisser sa corde en attente, ce qui nous permis de descendre dans ce petit chaos.

Au fond et au bout de cette cavité, des travaux de “désob” sont en cours. Apparemment, le passage bas tape dans un bouchon argileux, quant au passage supérieur, ça m’a l’air plus prometteur.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=930

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.