spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

1992 à 1993 : Bilan de 2 années CRAD

https://www.facebook.com/CRAD37

1992 à 1993 : Bilan de 2 années CRAD

CRAD 1992 : Roro, J’en Pète, Ramuncho, Nono, Roland, Freddy, Domi, Xavier, Dauby

CRAD 1993 : Roro, J’en Pète, Laurent & Morgane, Roland, Freddy, Domi, Xavier, Dauby, Bobert, Michel, Mathieu, Plomb, Christophe

1993 : ACCÈS AUX PHOTOS – partie 1  /  ACCÈS AUX PHOTOS – partie 2 
Charente (16) – Fosse Mobile / Sabbat / Saulnière / Gratte Chèvre / Moradies
Indre (36) – Pailler / Chabot / Hyène / Poirelle
Indre & Loire (37) – Écorcheveaux / Montrésor / Chateau d’eau (Tours)
Lot (46) – Cloupman / Picastelle / Crouzate / Igue du Loup / Viazac / Cuzoul / Planagrèze / Igue Noire / Drapeau / Réveillon / Les Combettes / Montfouilloux / La Pucelle / Gibert I / Brantite I & II / Lacarrière (Larcher)
Vienne (96) – Trogues (Four à chaux)
Loir & Cher (41) – Orchaise / Parcé
Pyrénées Atlantique (64) – PSM Traversée

Histoire d’un club

(ou comment tuer l’ennui sans emmerder son prochain)

L’année 1993 est marquée par le premier renouvellement du conseil d’administration du club, les élections aboutissent à la composition suivante du bureau pour une durer de 2 ans :

  • Président RORO 1er Notre Bien Aimé Roy
  • Vice-président Frère Perruche Xavier
  • Secrelaire J’en Pète le Bienheureux
  • Trésorier Daubie Le Magnifique

L’année nouvelle commence par une rencontre du troisième type avec un olibrius nommé Michel (Bracquemond pour ceux qui ignoraient son patronyme). Avec iui commence une année dont nous ne soupçonnons pas encore quelle sera exceptionnelle. L’objectif de l’année est fixé par Michel qui nous offre la traversée Tête-Sauvage-Le Verna pour le mois de septembre. L’objectif étant fixé, il nous appartient de mettre en place un programme de formation technique et physique pour la fin de l’année. Plusieurs week-ends dans le Lot nous permettent de découvrir en cercle restreint des cavités qui hier encore nous rebutaient. Durant ces différentes sorties, nous découvrons successivement VIAZAC, MONTFOUIILOUX, LA CARRIÈRE et LA PUCELLE. Les exercices physiques ne nous empêchent cependant pas de penser, et c’est au cours d’un de ces week-end que sera établie la grille d’évaluation “des cavités par le CRAD, grille qui permet de classer les cavités en fonction de leur esthétique, de leur aspect technique ou de l’aspect physique de la progression. La grille est la suivante :
SB : Sévèrement Burné
TD : Trou de Daube
PNPC : Particulièrement! Nul, Particulièrement Con
NAC : Nul À Chier.

bilan1993

Afin de mieux préparer le camp du mois de septembre. un camp de 15 jours est organisé dans le Lot au cours mois d’août. Les cavités s’enchainent, BRANTITE 1 et 2, IGUE NOIRE, DRAPEAU, PICASTELLE, LIMOGNE, COMBETTES, RÉVEILLON, LA PUCELLE (2 FOIS), SÉNAILLAC, CROUZATE, VIAZAC et LA CARRIÈRE. Au terme du camp, Daubie nous démontre sans sourciller, toutes les règles de la pesenteur, après le mini raz de marée dû à sa chute, nous constatons les dégâts:
– une combine déchirée, le roche fracturée à plusieurs endroits, une aceto éteinte. MES affaires qui étaient dans le kit toutes mouillées !!! et une épaule de déboîtée. Daubie heureux ne fera pas la traversée, mais remontera tout seul comme un grand garçon les 7 puits de la cavité en gémissant comme une vraie gonzesse (m’image de la quatrième dimension de Daubie en tutu pourrait bien venir de là !).
Le CRAD vient de vivre son premier autosecours en spéléo. Le camp dans le Lot se termine avec la découverte de Bois de Jean et de Bois Milieu n°1 qui après une journée entière de désob paraissent prometteurs.
Le mois de septembre nous arrive très vite et nous nous retrouvons sur le massif de la Pierre Saint Martin que nous découvrons grâce à Michel, pour la première fois (CLARK, NICOLAS, MAEL, ROLNUCHE, FREDDY, DOMINIQUE, J’EN PÈTE et RORO). Les premiers jours sont destinés l’acclimatation. Nous participons à une séance de prospection avec les Poitevins que nous venons de rencontrer (GARNUCHE, FRANÇOIS et ANTOINE).

Durant le phase de préparation, nous visitons les grandes salles de le Verna, puis le jour tant attendu arrive, les poitevins ferons le traverses avec nous. Le groupe est donc composé : NICOLAS, MICHEL, GARNUCHE, FRANÇOIS. ANTOINE, ROLNUCHE, FREDDY,  J’EN PÈTE et RORO. Que dire de plus que ce qui a déjà été dit sinon que l’eau est beaucoup plus froide ou beaucoup moins chaude que celle de LA PUCELLE, que le courant d’air est tel, qu’il vous gèle les oreilles et les mains comme la bise d’un mois de janvier. Les poitevins qui n’ont que 2 néos pour 3 gaillards improvisent une technique de progression en milieu humide, qui si elle manque d’esthétique, n’est pas dépourvue d’efficacité. FRANÇOIS est juché sur les épaules de GARNUCHE ou  d’ANTOINE, et maintien les sacs hors de l’eau. Lorsque le niveau est trop important on gonfle le FORMIDABLE CANOT des p’tits gars du CRAD. La seule perte sur l’itinéraire nous amène dans une trémie gigantesque où nous devons nous retenir de péter ou d’éternuer pour ne pas risquer d’enterrer les joyeux driiles qui nous suivent dune notre escapade.

Dans le trop fameux tunnel du vent J’EN PÈTE nous fera une démonstration de ses talents de bon nageur en pulvérisant le record du 50 mètre nage libre, en allant récupérer le canot resté coincé en plein milieu du tunnel (Age quod agis).

L’année se termine sur un temps CRAD de plus de 1 000 heures, ce qui permet d’approcher des temps individuels de la barre des 200 heures annuelles.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=1287

(1 commentaire)

  1. Petite précision : C’est en Août 1992, que nous découvrons Jean 1 et Milieu 1. Les sorties de désob vont s’enchaîner en même temps que les sorties d’entraînement pour la traversée de la PSM.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.