spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

2016-06-30 Spéléo La LÉOUNE et l’IGUE du PÈRE NOÊL

Lot(46)– La Léoune 2 et l’igue du père Noël

CRAD : Roro, Domi, Élise, Titi

TPSP : 30” et  2h00

https://www.facebook.com/notes/club-r%C3%A9surgences-avens-diaclases/2016-06-30-sp%C3%A9l%C3%A9o-la-leoune-et-ligue-du-pere-noel/1603859753058041/

Il y avait longtemps que nous avions eu aussi chaud, alors quoi de mieux que d’aller se mettre au frais dans les grottes. Nous avons programmé LA LÉOUNE II et, compte tenu de notre gîte, nous décidons de descendre dans l’igue du Père Noël. Nous avons veillé assez tard le vendredi soir, et c’est donc pas très tôt que nous commençons notre journée de samedi.

Nous partons à l’assaut de la LÉOUNE II, et après une petite phase de repérage au cours de laquelle nous débusquons 4 chevreuils, nous sommes bientôt à pied d’oeuvre. Nous enlevons le couvercle, nous équipons la tête de puits et nous voilà partis. Enfin, pas pour longtemps, parce que nous n’arrivons pas à lire l’équipement et de plus nous sommes à bout de souffle à mi-puits. Nous cherchons, nous regardons, mais nous ne trouvons pas la suite de l’équipement. la respiration devient haletante, et c’est à bout de souffle que nous sortons du puits. C’est pas génial, mais tant pis, nous reviendrons. Dehors, il doit bien faire 40°, nous nous déséquipons et nous embarquons dans le camion, direction l’igue du PÈRE NOEL.
L’accès n’est pas trop difficile, il faut prendre avec le camion le GR, puis, s’arrêter dans un renfoncement. De là, il faut continuer à pied jusqu’à l’entrée de la grotte qui est matérialisée par une buse et une grille posée dessus. Ça c’est le descriptif, mais ce qui n’est pas dit dans le livre, c’est la présence de moustiques il y en a partout, c’est l’apocalypse. Nous sommes obligés de mettre les sous combinaisons et de marcher jusqu’à l’entrée et de “speeder” pour rentrer dans les boyaux.
L’entrée oblige à se “bauger”, mais tout de suite après nous prenons pied dans la rivière, que nous suivons jusqu’au siphon. La fin de la course est marquée par une cascade de 7 mètres qui mérite d’être mise en valeur en photo.
Une de plus au palmarès, le soir nous avons préparé le barbecue et passé une très agréable soirée.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=2493

(1 commentaire)

    • Roro on 15 août 2018 at 12 h 11 min
    • Répondre

    Jipi, il y a une erreur dans la date, nous y sommes allés le 30 Juin 2018 pas en 2016.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.