spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

1er décembre 2018 – Gouffre de L’Oule

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 1er décembre 2018 – Gouffre de l’Oule
CRAD : M’Ci & JiPi
TPST : 2 heures
Gouffre de l’Oule : 44°26’01.1″N 1°51’10.6″E   
Accès à la vidéo  
Accès diaporama      Et si il y a la crue ?
 Photo: Christian KUPIEC.  13/02/2016

Le Gouffre de l’Oule, un réseau qui sert de trop plein à un autre réseau. C’est en effet à ça qu’il sert ce réseau. Pour le commun des mortels, ça ferait autre chose que ça n’arrêterait pas la Terre de tourner.
Si ce trou sert de trop plein, c’est qu’évidemment, le réseau ne doit pas se trouver perché trop haut. Ceci explique donc la petite marche d’approche depuis le parking jusqu’à l’entrée… J’comprend mieux 😳. Il faut marcher assez longtemps pour atteindre l’entrée… 🤤
Après un équipement efficace et rapide, on passe à la phase descente et visite photographique. On commence par faire une visite rapide de la zone de l’entrée, puis on s’engage vers le réseau inférieur. Une petite salle nous permet de faire une petite photo esthétique. On continue la descente, mais sans une topo très précise, on hésite un peu, mais bon, on y va.

Ça commence à être humide là-dessous; c’est pas bon pour les rhumatismes et les viocs 🤐.
La section s’agrandit et c’est bon signe, on arrive sur le réseau. La période de visite du réseau “à sec” est de Octobre à Novembre. Nous arrivons au moment où le réseau se met en charge et les gours sont infranchissables.
Un petit bisou à la grenouille et hop on repart vers le réseau supérieur.
Le départ est situé au-dessus du petit P4. La corde est en place.
En fait, il s’agit d’un boyau totalement maculé de m… de boue. On se croirait en Charente. J’ai rien contre les charentais, mais quand même. Il faudrait pas qu’ils dupliquent leur typologie troglodyte dans notre région.
Visite jusqu’au bout, grâce à la ténacité de M’Ci et au courage de pépère JiPi. Du point de vue esthétique, on pourrait trouver mieux, ailleurs.
On remonte vers la sortie au bout de 2 heures passées sous terre, avec une petite acrobatie de M’Ci, à la sortie du puits. Il paraît que la main courante n’était pas tendue…
Ensuite, et bien ensuite, il a fallu remonté la montagnette, et là, on se pose la question : À quand la prochaine visite ?

Info complémentaire : http://explorations-speleo-plongee.eklablog.fr/gouffre-de-l-oule-reseau-du-lantouy-p1388158?fbclid=IwAR3yJ-lTGdUZPjyE9iBC5AS4iTEivyggOg_1JUNyOD5BbLCzmTQWXhDrjuA

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=3449

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.