spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

5 janvier 2019 – Plongée souterraine à Saint Georges de Montvalent (46)

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 5 janvier 2019 – Plongée souterraine à Saint Georges de Montvalent

CRAD : Lulu & Roro
TPST : 1 heure 
Accès à la vidéo  

Saint-Georges Montvalent : N 44° 53′ 22″ , E 1° 37′ 8″

C’est par une température de – 5° que nous nous retrouvons au bord de la vasque de Saint Georges. J’ai lu sur les sites de plongée que les conditions de visibilité étaient tout à fait correctes, ce qui pour cette résurgence, n’est pas une mince affaire.
Nous nous préparons tranquillement, en assurant tout d’abord le portage au bord de l’eau, puis en expliquant la plongée à de joyeux vacanciers.

Une fois équipés, nous partons vers le fond, un point bas à 29 mètres puis un cheminement de près de 400 mètres avant de ressortir dans la salle LAVAUR. La descente vers le point bas est agrémentée de la musique des blocs qui cognent la roche par ci ou quelque bloc par là.

La visibilité est exceptionnelle, nous découvrons l’argile posée sur le fond, accrochée aux blocs, partout sur le parcours tout est tapissé d’argile. Le moindre coup de palme ou atterrissage dans cette… détériorerait irrémédiablement la visibilité. Nous avançons en prenant garde, et nous y parvenons très bien.
Nous arrivons bientôt dans la salle LAVAUR. Il faut remonter et effectuer des paliers de sécurité avant de faire surface. Nous contemplons quelques minutes les contours de la salle, avant de reprendre le chemin du retour. Cette fois, Lulu ouvrira la marche, je suivrai en réalisant quelques images.
Nous sortons dans la vasque parmi les poissons puis nous effectuons le portage jusqu’au camion. Une très belle plongée avec des conditions de visibilité exceptionnelles.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=3517

(1 commentaire)

    • JiPi on 5 janvier 2019 at 21 h 56 min
    • Répondre

    Et en plus, y a un film qui va sortir bientôt. On n’espère pas la palme en or de Cannes, mais si déjà on gagne une palme en plastoc, ce sera déjà pas mal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.