spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

21 septembre 2019 – L’Œil de la Doue (46)

https://www.facebook.com/CRAD37

Lot (46) – 21 septembre 2019 – L’œil de la Doue (46)

CRAD : Titi, Roro, Domi, MCi, JiPi

TPST : 2 h Accès à la vidéo  

La climatique étant de notre côté, nous sommes partis confiants pour l’œil de l’Adoue. Le verrou liquide qui, jadis, nous a interdit l’accès, a totalement disparu. Ce n’est pas forcément plus simple, vu qu’il faut se coltiner tout le bardas jusqu’au plan d’eau d’avant le canyon souterrain. Évidemment, pour l’occasion, nous avions emporté 2 canots et les gonfleurs, mais aussi les rames, enfin, nous avions prévu et préparé le matos. 6 kits pour 5 pélucres, après la courte paille, c’est Marie qui écope d’un deuxième kit. La jolie marche d’approche, sous le soleil, c’est juste assez long pour commencer a éprouvé une sorte de….. mais nous sommes déjà devant l’entrée de la cavité.

Petit passage à quatre pattes, le kit qu’il faut pousser, tirer, en fait, le kit qui fait…..
Allez, nous sommes dans le couloir, avance dynamique et sportive qui nous conduit rapidement devant le lac.
Bon, ben compte tenu du niveau, nous irons à pied, certes, c’est un peu humide, mais de bateaux point nous n’en n’eûmes besoin. Et 2 kits qui restent dans le noir et sur la plage.

A la sortie du plan d’eau, escalade à l’aide des cordes en place… Peut être une séance de forage et la création d’un amarrage Foré ne serait pas un luxe pour attacher les cordes.
Nous sommes au départ du canyon, Domi s’aperçoit qu’elle a oublié son appareil photo, et demande des prises de gours.
Nous avançons d’un bon pas et nous voilà devant le départ du S2. Il manque 2 mètres d’eau, ce qui permet d’avancer de 65 mètres dans le siphon avant de s’immerger.
La plongée alterne passage sous l’eau et passage à quatre pattes avec le bardas qui est vraiment mal fichu dans les tas de sable. Roro pousse jusqu’à 200 mètres dans le S2 avant de rebrousser chemin.
Il faudra revenir avec un équipement mieux réglé et plus ergonomique.
Jipi et Marie attendent dans le S2 et voient déjà poindre la lumière des phares. Retour vers le point de départ de la plongée, puis reconditionnement de tout le matériel, et nous nous dirigeons vers la sortie.
Le soleil est toujours présent, il reste la petite marche de retour, puis c’est l’heure de déjeuner, il est trop tard pour envisager un restaurant dominical.

Ce sera pour une autre fois.
Un grand merci aux porteurs sans qui la plongette n’eut été possible.

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=4008

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.