spéléologie, plongée, photographie, nage en eaux vives, via ferrata, plongée

14 au 17 mai 2015 – WE Pleine Nature / 1er jour

https://www.facebook.com/CRAD37

 

Aveyron (12) – du 14 au 17-05-2015

TPST:  Au global… Pas mal tout de même!

CRAD :  Élise, Marie, Domi, Charlotte, Sylvain (Winnie), Cyril (Jean-Paul), JiPi, Chonchon et Roro

1ère journée : VTT & mise en jambes

Avant toute chose, il faut préciser que le concept de pleine nature est tout frais sorti de l’imagination de Roro le Magnifique (je vous remercie de me l’avoir souffler). L’idée est d’associer toute une gamme d’activités de pleine nature et ensuite d’organiser la logistique pour que nous passions successivement dans les différents “ateliers” (c’est chié non ?).

 Le parcours sur le Causse

Ainsi donc, nous avions au programme du VTT avec 2 sorties permettant de totaliser près de 50 km de parcours. Evidemment, je n’ai dit à personne que nous allions pédalé pendant 50 km, sinon, avant même le lancement de l’idée, tout le monde aurait déclaré forfait. Nous avons donc débuté le WE par un parcours VTT sur le Causse Comtal. Avant le départ, nous faisons la révision de toutes les montures, un coup de gonflage par ci, une chambre à air qui éclate par là. Un cuissard prêté ici, mais pas là… Après les préparatifs, nous partons en répartissant les vélos sur les 3 voitures. Nous arrivons ensuite sur place, chacun enfourche son engin, et nous voilà partis. Au bout du premier kilomètre, Elise déraille (enfin son vélo déraille, parce que pour Elise….). Nous devons nous y mettre à deux pour remettre la chaîne. C’est reparti, le parcours sympa, un peu bosselé, nous amène devant la première difficulté. Un sentier étroit bordé de ronces, et parsemé de gros cailloux, le tout très très pentu. Nous faisons un petit brief avant, petite consigne de sécurité et c’est parti. Par forcément à “toutes beurzingues” mais à bonne allure. Enfin, pas pour ceux qui ayant crevé, ont fini par se dégonflé et descendre le raidillon à pied ???

L’équipe presque complète, sans celle qui a fait la photo et seul Charlotte et Jean-Paul.

Nous nous retrouvons au sortir du sentier et nous enchaînons, un coup ça descend, un coup ça monte, nous arrivons devant les cazelles, et sur le causse. Là grande descente, puis…. remontée, une petite photo du groupe des pédaleurs fous, et nous repartons. Un peu de bitume avant de reprendre les chemins, c’est enfin l’arrivée sur le causse, et sa belle descente “caillouteuse” à souhaits. Nous traversons le causse comtal, non sans transpirer un petit peu, puis nous arrivons sur le dernier tronçon, très roulant, qui se termine par un rapadou digne de chez nous (petit plateau – gros pignon obligatoire sinon c’est la montée à pied).

L'équipe... mais avec celle qui a fait la première photo.

L’équipe… mais avec celle qui a fait la première photo.

Winnie s’est plaint longtemps le soir de souffrir d’un mal au fondement qu’il imputerait à une rencontre fortuite avec un ours du Causse.

Synthèse du parcours

Synthèse du parcours

Lien Permanent pour cet article : http://lecrad.free.fr/?p=755

1 Commentaire

  1. Pour ma part, mon croupion d’acier s’est totalement opposé au mal du fondement.
    Oui, je me souviens bien de cet arrêt aux “Cazelles”, et bien je vous dit, même pas un seul germain sur le causse pour nous commenter les Biens Faits de Dame Natureux, arhh Sooo !

    Petit rapadou, petit rapadou, pas si petit que ça. Nous avions la météo avec nous et la mousse nous attendait près l’effort ; de quoi encourager l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.